Harvard à la rescousse des rotations

Publié le 5 septembre 2013

Aidez votre terre et votre terre vous le rendra… Un air de déjà vu? Oui! Cette chronique vous parle de restructuration de sol et de blé d’automne. Redonnez à la matière organique ses lettres de noblesse et au blé sa place dans les rotations.

La matière organique représente la vie d’un sol. En prendre soin, c’est se donner la possibilité de produire encore plus, sans cultiver plus grand. En quelque 150 ans d’agriculture moderne, nous avons réduit la MO de près de 80 %. Comment renverser la tendance? En adoptant des pratiques différentes, dont les cultures de couverture.

Au niveau du maïs, de nouvelles avenues sont empruntables, telles que le raygrass en culture intercalaire. Ensemencer entre la 8e feuille et la sortie des croix, il représente une protection supplémentaire contre l’érosion en plus de retourner l’azote au sol en se décomposant durant l’hiver. Au niveau du taux de semis, tout dépendra de votre méthode d’application. Semer à la volée sans incorporation, 20 kg/ha conviendra. Si vous l’incorporez, cela peut diminuer de 15 kg/ha à 10 kg/ha si vous utilisez un épandeur de précision. En plus, la matière végétale présente à l’automne apporte une meilleure traction lors des travaux de récolte. Sur ce point, laissez-nous vous présenter le petit dernier de la maison : le raygrass Rootmax. Il développe une masse racinaire incomparable qui aide à structurer le sol.  Ce faisant, il permettra une meilleure infiltration de l’eau dans le sol et une aération accrue permettant un meilleur développement des cultures suivantes.

Dans le blé de printemps, les possibilités d’accompagnement sont nombreuses. Vous pouvez y aller avec des plantes connues issues de la gamme de mélanges fourragers Elite. Si vous envisagez de semer une autre culture l’année suivante, il y a des options intéressantes à ensemencer après la récolte du blé. Les mélanges Indy, Bristol et Daytona (consultez le tableau 1) sont là pour combler différents besoins. Ces mélanges comprennent le fameux Tillage Radish. Issu de 15 ans de recherche, ce radis type racine se charge de l’aspect décompaction du sol.

Tableau 1

Plante(s) de  couverture        Culture suggérée                    Implantation

  • Mélange Indy                         Céréales                                 Début août
  • Mélange Bristol                     Céréales                                 Début août
  • Mélange Daytona                  Céréales                                 Début août
  • Trèfle incarnat                       Maïs, soya et céréales           Mi-juin à septembre
  • Raygrass Rootmax               Maïs et soya                           Mi-juin à septembre

 

Regardons plus en détails les différents mélanges. Le mélange Indy (Tillage Radish, raygrass Rootmax et trèfle incarnat) se positionne parfaitement après les céréales. L’année suivante, le maïs bénéficie d’un excellent retour d’azote et de meilleures conditions de croissance. Le mélange Bristol (Tillage Radish et raygrass Rootmax) s’adresse particulièrement aux champs où le trèfle ne figure pas dans les rotations. Finalement, le mélange Daytona (Tillage Radish et trèfle incarnat) se place aisément dans un champ où l’apport d’azote l’année suivante retient la priorité. Pour le trèfle incarnat seul ou en mélange avec le raygrass Rootmax, nous priorisons ce choix dans le maïs en culture intercalaire où le Tillage Radish y serait semé trop tôt. Un conseil, méfiez-vous des offres trop alléchantes de radis de décompaction à faible coût. Vous voyez le portrait : « Le coup du siècle… ». Le Tillage Radish est unique… Attention aux imitations.

Du blé au menu

Le blé d’automne occupe les conversations à propos des rotations de plus en plus. Les avantages sont nombreux. Tout d’abord, son rendement. Il peut être supérieur de 30 % sur le blé de printemps. Ensuite, sa date de semis offre une meilleure plage (15 septembre). Ajoutez à cela que la lutte aux mauvaises herbes est simplifiée avec un blé d’automne. Un désherbage avec un glyphosate avant le semis suffira, la plupart du temps.

végetalLa Coop Novago compte dans son alignement le blé Harvard qui donne des rendements parmi les plus imposants pour cette céréale. En plus, les Moulins de Soulanges offrent des contrats forts intéressants pour la récolte de 2014. Votre expert-conseil chez Novago pourra élaborer la meilleure stratégie à adopter avec cette culture. Au plaisir de vous servir!

La restructuration des sols est un sujet d’actualité. Les mélanges Indy, Bristol et Daytona, offerts par le réseau La Coop, permettent de recouvrir les sols, de mieux travailler dans les champs à l’automne et d’apporter de l’azote aux plants l’année suivante.

végétalLe blé d’automne Harvard, offert par Novago, est non seulement un blé de première qualité, il permet de diversifier les travaux et de récolter plus de grains dans la même superficie. En plus, les Moulins de Soulanges offrent des contrats pour 2014.

Par Stéphane Payette t.p.

Expert-conseil végétal, La Coop Novago

[email protected]ofidor.qc.ca

et Stéphane Perreault, agr. La Coop fédérée