Comprendre la responsabilité sociale d’entreprise

Publié le 22 novembre 2021

Par Myra Tremblay, MBA, conseillère en responsabilité sociale d’entreprise 

La responsabilité sociale d’entreprise (RSE) est un terme discuté et étudié globalement depuis une vingtaine d’années et est donc relativement nouveau dans le monde des affaires. La RSE englobe plusieurs concepts importants comme la solidarité sociale, la protection de l’environnement et l’efficacité économique. S’il peut être facile de s’y perdre, je tenterai dans les prochaines lignes de vous expliquer tout ça simplement.

Il est normal qu’une organisation désirant explorer la RSE se demande par où commencer. Débutons d’abord en clarifiant que la responsabilité d’entreprise, c’est avant tout des tactiques et des stratégies d’entreprises visant à contribuer au développement durable. Au même titre que l’innovation, les technologies propres, l’implication communautaire, la conception de produits responsables et la création de valeur collective, la RSE est l’un des piliers qui supporte le concept englobeur du développement durable.

RSE et développement durable : quelle différence

Née en 1980, l’expression « développement durable » fait référence à un développement qui répond aux besoins du présent, sans pour autant compromettre la capacité de développement des générations futures. Le développement durable a trois piliers qui sont indissociables : la performance économique, le progrès social pour la collectivité et de la préservation de l’environnement.

De nos jours, il est pratiquement impossible de planifier des activités économiques sans tenir compte des impacts sociaux et environnementaux de ceux-ci. C’est vital dans une industrie comme la nôtre qui gère beaucoup de matières premières, de bétail et d’énergie.

En effet, la surexploitation des ressources naturelles, la croissance démographique et les changements climatiques ne sont que quelques des très nombreux défis auxquels nous faisons tous face. Le développement durable s’est donc présenté comme une obligation de revoir notre économie et notre consommation de ressources, affectant tous les cycles d’affaires.

Les entreprises sont encore au stade de participation volontaire dans le mouvement du développement durable. Toutefois, la présence de nombreux standards internationaux, les pressions du mouvement citoyen, les investissements exigeant maintenant de la reddition de comptes responsable et la volonté d’avoir une économie pérenne mèneront dans quelques années à une applicable obligatoire : autant bien s’y préparer tout de suite!

Au cours des prochains mois, j’analyserai les différentes options s’offrant à Novago pour adopter une approche stratégiquement responsable de ses activités. Comme c’est une démarche d’amélioration continue, je publierai plusieurs billets à chaque étape du processus, pour vous faire part de mes découvertes, des brillantes idées qui sont ressorties des discussions et ateliers à venir, et plus encore.

Vous êtes intéressé par la démarche ou souhaitez en discuter avec moi? Contactez-moi à [email protected]