8 stratégies pour réduire le gaspillage

Publié le 23 juin 2022

Par Myra Tremblay, MBA, conseillère en responsabilité sociale et environnementale

L’économie circulaire est un moyen pour devenir plus durable et plus autonome, en privilégiant la réduction à la source et l’optimisation des ressources. Pour notre industrie plus spécifiquement, l’agriculture circulaire permet de réduire les flux de matières et d’utiliser les matières résiduelles comme une ressource à même notre filière bioalimentaire.

Novago et ses membres producteurs auront un rôle central à jouer, pour s’arrimer avec les changements de réglementation à venir. En effet, le ministère de l’Agriculture a dévoilé en 2020 un nouveau plan pour une agriculture durable, et ses objectifs sont:

  1. de réduire l’utilisation de pesticides toxiques et d’engrais
  2. d’améliorer la santé des sols
  3. d’optimiser la gestion de l’eau
  4. de restaurer la biodiversité.

 

L’une de nos grosses problématiques vise la réduction à la source, car le Québec a des taux élevés de gaspillage alimentaire, de la ferme à la table. Selon les données de RECYC-Québec, si le gaspillage alimentaire était un pays, il serait le 3e plus gros émetteur de GES, après la Chine et les États-Unis!

La récente étude de quantification des pertes et gaspillage alimentaires au Québec n’est pas rose non plus.  Il y a énormément d’actions à poser, surtout quand le rapport détaille que 18% des émissions de GES associées au système bioalimentaire québécois sont liées directement au gaspillage et qu’on pourrait s’éviter ses GES en optimisant la filière.

 

 

Vu l’ampleur du défi, il est donc normal de voir surgir de plus en plus d’innovations pour réduire ces pertes. En parallèle, les différents acteurs de la filière et le gouvernement présentent des initiatives pour réorienter le système bioalimentaire.  Voici quelques stratégies présentées par RECYC-QUÉBEC et le gouvernement fédéral, visant spécifiquement la réduction à la source et le gaspillage. Nous espérons que ces projets sauront inspirer nos experts-conseils et nos membres producteurs dans leur réflexion stratégique !

  • Optimiser ses procédés avec l’agriculture de précision
  • Prolonger de la durée de vie des aliments
  • Améliorer les techniques de transformation et transformer des aliments déclassés ou excédentaires
  • Transformer les surplus ou les sous-produits et créer de nouveaux aliments
  • Déployer des symbioses agroalimentaires incluant des générateurs-transformateurs-repreneurs
  • Récupérer et redistribuer les aliments aux banques alimentaires
  • Partage de ressources : partage de conteneurs/congélateur/transports/actifs agricoles
  • Utiliser et investir dans des enrobages à base de plantes

 

Pour de plus amples informations, consultez le rapport sur le gaspillage alimentaire et les nombreux guides et outils de RECYC-QUÉBEC.  L’organisme Zéro Déchet offre aussi une plateforme très complète avec des stratégies pour éviter le gaspillage alimentaire pour les ménages canadiens et sa campagne de sensibilisation « J’aime manger, pas gaspiller » est un outil pour nous aider  à mieux profiter de la nourriture qu’on aime, un site bien fait à consulter.

Vous êtes intéressé par la démarche ou souhaitez en discuter avec moi? Contactez-moi à [email protected]